Epilogue: végétarisme et conscience de Krishna

Bookmark and Share

Krishna Lui-même prend soin des vaches

Krishna Lui-même prend soin des vaches

Nous ne prétendons nullement que le végétarisme saurait trouver une solution à tous les problèmes du monde.
Cela serait trop simpliste. Le végétarien pourrait être accusé de voler la nature, comme tout le monde, puisque l’homme ne doit rien revendiquer de la création. Ajoutons que le végétarien tue également (les plantes).
Ces arguments sont justes mais combien plus vrais sont-ils pour les carnivores!

D’abord nous constatons que nous pouvons nous nourrir de fruits, noix, céréales et lait sans tuer. La vache et les arbres continuent à vivre et les céréales – de même que d’autres sortes de légumes ne vivant qu’une saison – sont déjà mortes lors de la récolte.

Cependant, même l’alimentation végétarienne n’est pas totalement libérée du karma. Dans le meilleur des cas, elle est neutre. Néanmoins, le but des actions humaines serait la libération des réactions du karma. Dans la Bhagavad-gita, Krishna nous explique comment: “Celui qui me sert avec amour et dévouement n’est pas attaché aux réactions du karma” (Bg. 4.41)

Servir du prasadam à autrui est un immense service

Servir du prasadam à autrui est un immense service

Ce principe fonctionne dans tous les domaines de la vie, également dans celui de la nourriture. Puisque Dieu nous offre la nourriture à travers sa création, nous devrions lui présenter tous nos mets avec amour et dévouement avant de les manger.

Toutefois, Dieu n’accepte ni viande ni poisson ni oeufs, mais uniquement des mets purs, sans sang ni violence:

“Si quelqu’un m’offre (Krishna) avec amour et dévouement une feuille, une fleur, un fruit ou un peu d’eau, je l’accepterai. Tu devrais me présenter en offrande tout ce que tu fais, tout ce que tu manges, tout ce que tu sacrifies ou tu donnes, ainsi que toutes les abnégations que tu t’imposes”. (Bg. 9.26-27)

Celui qui connaît ces lois ne mange de ce fait que ce qui a été présenté à Dieu avec amour et dévouement. La meilleure manière de faire bénir sa nourriture sont certaines prières ou le mantra Hare Krishna:

This movie requires Flash Player 9

Les aliments ainsi bénis sont appelés krishna-prasadam. Un tel krishna-prasadam n’est pas seulement un aliment végétarien sain mais une épuration spirituelle:

Le délicieux et imbattable prasadam!

“Les bénis du Seigneur sont lavés de tous les genres de péchés puisqu’ils se nourrissent d’aliments présentés d’abord en offrande à Dieu. Ceux qui préparent la nourriture dans le seul but d’assouvir le plaisir des sens, ne mangent que le péché.” (Bg. 3.13)

Le krishna-prasadam libère l’être humain de réactions karmiques normalement provoquées par toutes les occupations journalières dans ce monde matériel. En outre, il libère de réactions anciennes par le simple fait de manger quelque chose qui a été offert, avec amour et dévouement, à Krishna, la plus haute personnalité divine.
Ainsi, les gestes de tous les jours tels que cuisiner, manger, musique et travail deviennent méditation pour celui qui vit dans la conscience de Krishna. La méditation sur Krishna est quelque chose de très pratique car elle met au service de Krishna la matière entière qui s’en trouve ainsi spiritualisée.

Le krishna-prasadam dépasse donc largement le végétarisme car il s’agit de l’application pratique d’une philosophie qui permet à l’homme de vivre en harmonie avec Dieu, les hommes, les animaux et l’environnement.

Le sujet traité dans ce dossier aimerait démontrer avec quelle perfection Dieu prend soin du monde et quelles sont les suites dévastatrices à attendre si l’homme enfreint les lois de la nature dans sa tentative de “l’améliorer”. Ainsi, le sujet de l’alimentation végétarienne peut aider à comprendre les lois naturelles supérieures régissant le monde. Nous nous réjouissons à la perspective d’une époque dans laquelle l’homme reconnaîtra et suivra à nouveau les lois divines. Pour atteindre ce but, l’alimentation végétarienne est un premier pas indispensable!

suite>>>