Philosophie de la conscience de Krishna

Bookmark and Share

Une science spirituelle

Méditer sur le Couple Divin Sri Sri Radha Krishna constitue la plus haute forme de pratique spirituelle

Méditer sur le Couple Divin Sri Sri Radha Krishna constitue la plus haute forme de pratique spirituelle

Les Ecritures védiques décrivent Dieu comme l’origine de tout, des univers comme des êtres vivants. Devenir conscient de Krishna signifie voir toute chose dans sa réelle perspective, c’est à dire avec Dieu, et rétablir le lien éternel qui nous unit à Lui.

La philosophie védique traite des questions essentielles de l’existence: Qui suis-je? Qu’y a-t-il après la mort? Quel est le sens de la vie? L’étude et la mise en pratique de cette sagesse nous permet d’améliorer la qualité de notre vie, nos rapports avec autrui et surtout nous garantissent un prompt épanouissement personnel.

Qui suis-je?

Suis-je Français, Allemand ou Chinois? Homme ou femme, adulte, enfant…?
Toutes ces dénominations ne se rapportent qu’au corps. Mais comme l’explique la Bhagavad-gita, nous sommes l’âme qui anime les différents corps qu’elle revêt. Ceux-ci peuvent varier selon notre naissance mais ils ne sont, en fin de compte, que des revêtements temporaires.

“L’âme ne connaît ni la naissance ni la mort. Vivante, elle ne cessera jamais d’être.” Bhagavad-gita 2.20

La réincarnation

Samsara: le cycle des morts et des renaissances dans le monde matériel

En tant qu’âmes éternelles, nous avons déjà vécu avant la naissance de notre corps actuel, et nous vivrons encore après la mort de ce dernier. Mourir signifie que l’âme quitte le corps pour en revêtir un autre. La réincarnation de l’âme peut aussi être prouvée de façon expérimentale: la psychologie connaît aujourd’hui la méthode thérapeutique de la régression (sous hypnose ou non) au cours de laquelle des personnes peuvent visualiser leurs vies antérieures et décrire des détails précis et vérifiables qu’ils n’auraient pu connaître dans leur vie actuelle. Ils vont parfois même jusqu’à parler des langues étrangères qu’ils ignoraient jusqu’à là.

Loi du karma: loi de l’action et de la réaction

“Tu récolteras ce que tu as semé”.  Contrairement à l’animal qui n’agit que par instinct, l’homme possède le libre arbitre et c’est pourquoi il est responsable de tout ce qu’il fait. Nos désirs et nos actions déterminent notre avenir dans la vie présente comme dans l’existence prochaine. Rien n’est le fruit du hasard.

La libération du karma

Nous (l’âme) transmigrons d’un corps à l’autre. Selon notre karma (bon ou mauvais), du à l’ignorance de notre nature véritable et originelle. L’enseignement de la Bhagavad-gita dissipe cette ignorance et nous conduit sur la voie de l’abandon dévoué à Krishna (Dieu). Ainsi, par Sa grâce serons-nous libérés de l’enchaînement des actions et de leurs suites, qui nous lient à ce monde matériel vie après vie.

La méditation

Une méditation constante

Une méditation constante

La Bhagavad-gita explique que l’état de conscience au moment de la mort détermine la destination dans sa prochaine vie. Nous devrions donc, au moment de quitter ce monde, penser à Dieu pour Le rejoindre en Son royaume. Tourner nos pensées constamment vers Lui durant notre vie, constitue la méditation parfaite.

Le yoga

Yoga authentique

Le mot yoga signifie littéralement “se relier à Dieu” et rapporte donc aux différentes voies menant à Dieu, directement ou par étapes. Dans son utilisation courante, il désigne la pratique de certaines postures physiques visant à la maîtrise de soi.

Cependant, il ne s’agit que de l’une des premières étapes de cette discipline qui a pour but l’élévation spirituelle. Il existe en latin un mot bien connu qui a la même signification: religio (du verbe religare, “se lier à nouveau”). Religion et yoga signifient donc à l’origine exactement la même chose.

Le bhakti-yoga

Une fois atteint le plus haut niveau du yoga, de la religion et de la philosophie, l’âme réalise que sa fonction éternelle et naturelle consiste à servir Dieu avec amour et dévotion (bhakti). Le bhakti-yoga ou “la voie du cœur” est pratiquée par les “bhaktas” et constitue un processus de méditation actif qui permet de se lier à Dieu par les pensées, les paroles et les actes quotidiens.

“Que Ton nom soit sanctifié!”

Toutes les religions recommandent de chanter et de glorifier le nom de Dieu, car c’est la méthode la plus efficace pour trouver la paix intérieure et absorber nos pensées en Lui. C’est d’ailleurs très facile puisque Dieu est Un et possède un nombre infini de noms selon les traditions: Yahve, Allah, Krishna etc. Les Ecritures de l’Inde recommandent particulièrement le chant des noms de Rama et de Krishna.

Le Seigneur Lui-même a montré l'exemple en descendant du monde spirituel et jouant le role de Son propre dévôt

Prières et mantras

Dans les textes sanskrits, on trouve énoncé des mantras (prières, louanges) composés de différents noms divins. Les mantras sont des vibrations sonores spirituelles possédant le pouvoir de purifier la conscience de l’homme en le libérant de ses penchants et de son conditionnement matérialistes.

Le mantra Hare Krishna

Parmi la multitude de mantras védiques, le mantra Hare Krishna est qualifié de maha-mantra (le plus grand), car il est composé de noms intimes de Dieu:

This movie requires Flash Player 9

Krishna signifie “l’Infiniment Fascinant” et Rama “la Félicité Suprême”. Hare invoque la puissance d’amour divin et éternel. Le mantra Hare Krishna est donc une prière à Dieu qui signifie: “O puissance d’amour divin, accorde moi de servir Krishna, l’Infiniment Fascinant, la Félicité Suprême”.

Ce mantra peut être chanté en groupe ou récité individuellement. La méditation par les mantras constitue, à notre époque, la méthode recommandée pour élever sa conscience à un niveau spirituel et développer son amour pour Dieu. suite>>>