Les principes de base

Bookmark and Share

Sri Sri Pancha Tattva

“Puisse-t-il être bonne fortune dans tout l’univers, et puissent les personnes envieuses être pacifiées. Puissent tous les êtres vivants devenir calme en pratiquant le bhakti-yoga, car en acceptant le service de dévotion, ils penseront au bien-être des autres. Conséquemment, engageons-nous dans le service de la Transcendance Suprême, le Seigneur Sri Krishna, et restons toujours absorbé en pensée avec Lui.” Srimad-Bhagavatam 5.18.9 – prière de Prahlada Maharaja.

La dévotion à Dieu, une voie simple

Srila Prabhupada avait l’habitude dire que la bhakti est simple pour les gens simples et complexe pour les gens complexes. Les personnes qui prennent cette voie sont certainement très fortunées et ont du accomplir beaucoup activités pieuses dans des vies d’avant pour accéder à la bhakti dans cette vie.

La bhakti est une science, la science de l’âme et la connaissance qui lui est associée est très dense. evam paramparam praptam, par l’intermédiaire de la lignée disciplique, le courant d’énergie spirituelle descend de maître à disciple: c’est un processus descendant à l’opposé de ces nouveaux mouvement new-age bogus ou très limités. C’est un peu comme si aller au sommet d’une montagne était le but ultime et bien la bhakti c’est un hélicoptère qui vient vous chercher au lieu de galérer des jours entiers à grimper! Il faut seulement développer les qualités humaines les plus vertueuses, les plus nobles et avoir le bon “mood”, le bon état d’esprit de serviteur, alors on fait plaisir au maître spirituel , et s’il est qualifié et authentique, il vous connecte au plan divin par le service d’amour, un peu comme tous ces clubs de riches où il faut avoir une certaine fortune pour pouvoir y accéder, et bien la bhakti c’est pareille mais avec les qualités du coeur et une pratique solide.

Le Seigneur sauve son dévôt de l'océan des misères matérielles

Srila Prabhupada dit que la perfection de la sagesse est de connaître Dieu, de L’aimer et de Le servir avec amour et dévotion, savoir que tout Lui appartient, qu’Il est l’ami de tous et qu’Il est le bénéficiaire de toutes nos actions. La raison de notre malheur et de notre existence dans le monde matériel est simplement l’oubli de cela et le désire de jouir de la matière indépendemment de Lui.

jivera svarupera haya krishnera nitya dasa, notre position constitutionnelle éternelle est celle de serviteurs de Dieu,  Krishna, le monde matériel est simplement un petit nuage noire dans l’immense ciel infini de la création cosmique où sont mises et conditionnées les âmes qui ont oubliées Dieu.

Cependant, dans Son infinie magnanimité le Seigneur pour nous rappeler la Source au delà de ce monde matériel vient soit en personne avec tout son entourage (visnu tattva avatara)  ou envoit Ses serviteurs mis en pouvoir (saktiavesha avatara jiva tattva) comme Bouddha, Jésus, tous les grands vaisnavas comme Srila Prabhupada pour enseigner aux humains comment atteindre le Royaume spirituel  (paravyoma) fait d’éternité (sat), de connaissance (cit) et de félicité (ananda).

Ce monde transcendantal qui a été atteint par des milliers et millions de pratiquants de la bhakti à travers les âges est notre vraie maison. Cette voie éternelle et universelle  de réalisation de soi s’appelle le Dharma. A chaque âge de l’humanité en fonction de son niveau de conscience et de développement il y a un Dharma qui est donné par les agents du  monde transcendantal, comme Dieu nous a donné un peu d’indépendance c’est à nous de l’accepter ou pas. Pour notre âge, le terrible Kali-yuga, le Yuga Dharma est le chant des Saints Noms de Krishna.

Pour y arriver il y a la pratique la sadhana bhakti. Les principes sont ceux du bhakti-yoga traditionnel. Srila Prabhupada en arrivant en Occident, en tant qu’acarya a adapté les pratiques du vaisnavisme pour les occidentaux, incapables que nous sommes pour la plupart de faire de longues austérités et de vivre de manière simple et frugale. L’acarya est celui qui donne un souffle nouveau aux pratiques d’une voie spirituelle en les adaptant au temps et aux circonstances.

Cependant son adaptation ne touche en rien en l’essence de la bhakti et à  la discipline de base dans laquelle sont inclus les quatre principes régulateurs décrits plus bas.

Yoga veut dire contrôler ses sens et son mental pour connecter l’âme au plan divin qui est au delà de ce monde matériel. C’est un peu comme piloter un avion, on ne peut pas faire n’importe quoi et l’on doit avoir tous ses moyens physiques et psychiques pour y arriver autrement c’est la catastrophe. D’où l’importance d’une grande sobriété.

Les principes de base

Les quatre principes de base sont les suivants:

  • Ne pas prendre d’intoxicants: Pas de tabac, d’alcool, de pan, de ganja et autres substances addictives. Le thé et le café sont aussi fortement déconseillés. Les raisons sont simples: ces substances troublent l’équilibre général de l’individu en l’empêchant d’avoir des pensées claires et un corps en bonne santé, elles affaiblissent le corps grossiers et subtils et font souffrir à terme.
  • Pas de sexe illicite: c’est à dire pas de sexe en dehors du mariage et seulement pour avoir des enfants avec sa femme. L’énergie sexuelle est une énergie sacrée, elle permet de faire s’incarner des âmes sur le plan terrestre. Une des composantes du monde matériel est l’attirance pour le sexe opposé. Si cette attirance est dirigée dans le but de procréer alors on est aligné avec cette force, s’il elle est utilisée pour se gratifier les sens alors les problèmes commencent.  C’est une grande force que l’homme se doit de contrôler, car elle permet d’élever ou de dégrader l’âme vers des plans de matières de plus en plus denses ou de l’élever vers les plans de conscience les plus hauts.
    Des civilisations ont été détruites à cause de cela, des hommes sont devenus fous et dégénérés, ils se sont transformés en esclave de leurs sens et des femmes à cause de leur incapacité à maîtriser l’énergie sexuelle.
    Srila Prabhupada dit que si l’on contrôle énergie sexuelle et désirs matériels (avidité) alors on peut être pleinement heureux et détaché. Il dit aussi que cela est comme une démangeaison et que si on peut la tolérer alors seulement on est un vrai yogi. Le mot semence en sanskrit est virya qui a la même racine que le mot virilité et ce n’est pas par hasard: les bienfaits de garder sa semence sont immenses: pouvoir de concentration, détermination, mémoire, prospérité, affluence, pouvoir de tolérance, liberté etc.Il faut 40 gouttes de sang pour faire une goutte de sperme, c’est donc une substance très précieuse.
    Srila Prabhupada dit que si la femme est chaste et l’homme qualifié alors la maison devient paradisiaque.
  • Pas de paris: parier veut dire spéculer avec de l’argent et cela est une très mauvaise utilisation de cette énergie, cela rend dépendant et avide, cela trouble la conscience et cela est très peu productif.
  • Pas de viande, poissons, oeufs: respecter toute forme de vie, éviter la violence aux autres êtres vivants et donc éviter le maximum de réactions karmiques. Voir le dossier Végétarisme pour de plus amples informations.

Chanter un minimum de 16 tours du maha mantra Hare Krishna par jour

« Le Saint Nom de Krishna est le plus grand des nectars. Il est ma vie et mon seul trésor». Sanatana Goswami.

Krishna n’est pas diférent de Son Nom, le mantra nous permet de nous connecter à l’Etre Suprême, la Source de toute félicité et de connaissance. Le maha mantra est une vibration infinie, nectar d’immortalité, mais comme toute chose cela requiert concentration, volonté et persévérance, cela prend du temps, des années voire des vies avant que le Pur Nom et Son ambroisie soit réalisés.
Srila Prabhupada a requis  les 16 tours comme minimum pour nous les occidentaux.

This movie requires Flash Player 9

Accepter un maître spirituel

Il est dit que par la grâce de Krishna l’on obtient un guru et que par la grâce du guru l’on obtient Krishna. Le conseil est de pleurer pour un guru devant une photo de Srila Prabhupada alors le pur dévôt entendra certainement notre appel du coeur.

En fonction de nos désirs purs ou impurs le guru apparaît et il peut ne pas être authentique ou être très élevé. S’il suit strictement les principes dévotionnels et est connecté à la lignée disciplique à travers son propre maître alors la voie est ouverte pour le disciple.

Le guru tattva, la connaissance liée au maître spirituel est primordiale pour l’aspirant, autrement sans guru c’est extrémement rare et prétentitieux de s’élever au monde spirituel et de rentrer dans le service d’amour de Sri Sri Radha et Krishna et de Leur entourage. Le guru doit appartenir à une lignée  de vaisnavas la guru parampara: l’ISKCON créée par A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada est complètement authentique et fait partie de la Brahma Madhva Gaudiya Sampradaya.

Initiation= détermination: la cérémonie d’initiation est une formalité qui connecte le bhakta au guru et à la parampara, c’est en fait la volonté forte de pratiquer strictement et de servir le guru qui fait l’initiation. La foi et la détermination sont primordiales: sans elles pas de vie spirituelle. Le guru se charge d’offrir le service de son disciple à son maître et à Dieu comme cela la connection est établie et les bénédictions peuvent se manifester.

De nombreux faux gurus ont sévit dans le mouvement pour la conscience de Krishna, le Seigneur les a dégagé avec le temps d’autres sont encore là, c’est la vie.

Pour le reste de la pratique  merci de se  renseigner auprès des temples.

suite>>>