Srila Prabhupada et des disciples un frais matin de 1973 à Paris

Srila Prabhupada et des disciples un frais matin de 1973 à Paris

ISKCON Weekly News – Par Madhava Smullen - “La France est considéré comme le pays d’Europe ayant les gens les plus cultivés.” dit Srila Prabhupada, le fondateur de l’ISKCON dans une conversation en Décembre 1968. “Et si on arrive à installer la Conscience de Krishna en France, certainement cela sera un grand succès…”

Les premiers dévôts d’ISKCON prirent son désir à coeur et en 1969, l’ISKCON fut établie à Paris avec l’installation de Jagannath, Baladev et Subhadra. Les encourageant dans leurs efforts, Srila Prabhupada visita la capitale française en 1973 pour installer les superbes déités de Sri Sri Radha Parisisvara dans un immeuble loué rue Lesueur.

Cela a mis très peu de temps pour que la congrégation d’ISKCON grandisse et que le petit immeuble soit trop petit, alors les dévôts décidèrent d’acheter un endroit permanent pour Radha Parisisvara. Ils choisirent un grand immeuble de style “hôtel particulier” traditionnellement possédé dans le passé par l’aristocratie.

Il se situait dans le coeur de Paris dans une rue appelée de manière appropriée rue Vieille du Temple. Hélas, le voisinage ne le voyait pas de cette façon. “C’était très non-dévotionnel…en fait moins on en dit à ce propos mieux c’est…” dit le président actuel du temple de Paris Nitai Gaurasundara Dasa.

” Et la situation devint de pire en pire. Alors Sri Sri Parisisvara ont déménagé encore. Malheureusement cela sera encore loin de la dernière fois.” Les déités  ont bougé dans le château d’Ermenonville dans le nord de Paris et puis dans la communauté rurale de la Nouvelle Mayapur dans le centre de la France et puis retour à Paris en 1987 où elles restèrent à Noisy-le-Grand. Finalement, en 1998, elles ont bougé dans un autre endroit dans les alentours, cette fois dans une petite maison rue du Docteur Jean Vaquier.

Les dévôts français passérent la décennie suivante servant fidèlement Leurs Seigneuries dans des conditions très austères, la salle du temple ne pouvant accueillir qu’une vingtaine d’invités en même temps et il n’y avait pratiquement aucun hébergement pour les gens de passage. En dépit des ses années  difficiles, ils n’abandonnèrent jamais leur rêve d’un magnifique et permanent temple pour Radha Parisisvara. Des tentatives pour lever des fonds furent tenter et bien que les dévôts furent sans succès, ils n’abandonnèrent pas.

Finalement, à un meeting GBC en Espagne en 2005, la roue commença a tourner. Concerné par la situation, les leaders d’ISKCON menés par Sivarama Swami et Praghosa Dasa le Renouveau du Yatra Français (RYF), un comité dont la tâche est de raviver ISKCON en France.

Le nouveau temple à Sarcelles

Encouragé par leur nouveau support au niveau international, les dévôts français et la congrégation accrurent leur collecte de fonds et intensifièrent la recherche pour un temple.

“Finalement en 2007, je trouva une maison à Sarcelles au nord de Paris”, dit Nitai Gaurasundara. “Cela sembla parfait pour un temple et un ashram à la fois. C’était placé prêt de l’aéroport international de Charles de Gaulle et aussi prêt de l’autoroute A1 qui connecte Paris au Nord de l’Europe.”

Le RYF visita l’immeuble, le trouva approprié et après quelques négociations, le propriétaire proposa un prix raisonnable. Les fonds furent lever rapidemenet grâce à l’aide de la communauté internationale de l’ISKCON et ISKCON France acheta la propriété.

Mais la tâche des dévôts était loin d’être terminée. Beaucoup de rénovation était nécessaire avant que la maison puisse être utilisée comme temple. Et la mairie de Sarcelles demandait à l’ISKCON d’acheter du terrain pour au moins 12 places de parking aux alentours avant qu’elle ne donne l’autorisation d’utiliser la maison pour des fonctions publics.

Ce ne fut pas une coïncidence qu’au même moment Pitavas Dasa, un disciple français de Srila Prabhupada qui servit ISKCON Paris en tant que président de temple dans les années 80 revenait des Etats-Unis après plus de vingts ans passés là-bas. Il accepta la requête du RYF de se dédier pleinement pour acquérir un terrain pour le parking et pour remplir sa mission, commenca à livre dans la nouvelle maison-pas chauffée pendant un hiver particulièrement glacial. “Pitavas est bien connu des dévôts pour son entousiasme sans limites pour servir la mission de Srila Prabhupada et pur ses talents naturels pour créer des contacts facilement avec n’importe qui juste en quelques minutes.” dit Nitai Gaurasundara. “N’empêche qu’obtenir un terrain est une tâche difficile.”

Après quelques semaines de recherche sans résultats, Pitavas developpa une amitié avec un voisin qui possédait une belle maison dans le coin. Il lui demanda s’il voulait bien vendre sa propriété aux dévôts… la maison et les 1400m2 qui vont avec. Sans surprise, le voisin refusa au début. Mais après quelques temps, charmé par Pitavas, il changea d’avis et proposa un prix. Ce fut le double de celui de la première maison. “On n’avait plus d’argent donc le RYF ne considéra pas la proposition.” continue Nitai Gaurasundara. ” Mais la maison était si belle qu’on se demanda si elle pouvait devenir notre temple à la place de celle que l’on avait trouvée. On étudia plusieurs possibilités, d’abord celle de vendre la propriété nouvellement acquise dans le but d’acheter la nouvelle.”

Mais avec la crise financière de plein fouet, personne ne voulait acheter. The RYF considera vendre la maison aux dévôts en plusieurs appartements. Sûrement quelqu’un aurait profiter de la chance de vivre prêt du nouveau temple de Paris. Bien que trois familles furent intéressées, aucune n’acheta.

Soudainement Krishna semblait sourire à ISKCON Paris. Une des trois familles qui ont montrées de l’intérêt reçu une héritage et décida de donner généreusement la moitié de la somme nécessaire pour acheter le nouveau bâtiment. “La petite histoire?” dit Nitai Gaurasundara. “Le membre de la famille dont il reçurent l’héritage avait été violemment opposé au choix spirituel de ses enfants et avait même déclaré être un ennemi de Krishna! C’est surprenant comment Krishna engage de manière miséricordieuse tous ceux qui sont contre Lui dans Son service”.

Avec la moitié de la somme pour le nouveau bâtiment acquise, les donateurs locaux furent inspirés et le reste de la somme nécessaire à l’achat fut rapidement levée. IKSCON signa le contrat et pour la première fois depuis de très nombreuses, Sri Sri Radha Parisisvara avaient un temple bien à Eux.

Ils furent rejoints par Sri Sri Gaura Nitai et Jagannath, Baladeva et Subhadra et le jour de Janmastami, le 14 Août, l’inauguration officelle pris place. Sept-cents personnes, la plupart des familles Gujarati visita le temple à cette occasion. Avec une large communauté dans la région, le Gujaratis sont traditionnellement des dévôts de Krishna et aidèrent de manière enthousiastes le festival en donnant, en cuisinant, en faisant des guirlandes de fleurs etc. “Ils étaient tous impressionnés par la maison centrale et le grand jardin autour avec des figuiers et des fleurs.” dit Nitai Gauransundara. “De manière marquante, un invité commenta que Krishna est le plus grand des trésors et que le nouveau temple est le parfait écrin pour garder le Joyau Suprême.”

Le futur de ISKCON Paris est excitant. il y a encore beaucoup de travail à faire mais tout est là et la potentiel est énorme. Les bâtiments en dehors du temple vont être transformés en bureaux et cuisine professionnelle. La première maison achetée a été transformée en guest-house qui peut recevoir vingt dévôts et attire de nombreux invités du monde entier. Des rénovations incluant des douches, un restaurant et une salle de réunion sont prévues.

Des dévôts français ont aussi établi le Centre Culturel Bhaktivedanta dans le quartier Saint Michel au coeur de Paris où ils tiennent régulièrement des conférences sur le Bhakti Yoga, l’Ayurvéda, le végétarisme et des bhajans. De plus, des concerts “I Love India” se tiennet tous les deux mois dans des ashramas de yoga, au programme des chants, de la philosophie védique, de la nourriture sacrée végétarienne et les livres de Srila Prabhupada.

Mais le plus important est la construction du nouveau temple avec une capacité d’une centaine de personnes qu iest supposé commencer début 2010 sur la propriété de Sarcelles.

“Maintenant que Sri Sri Radha Parisisvara ont été enfin installer dans un endroit digne de ce nom, c’est à nous, leurs serviteurs d’inviter toutes les âmes de Paris et du monde pour venir Le voir et offrir ses obéissances.” dit Nitai Gaurasundara. Et après tant d’années de galères, les dévôts d’ISKCON Paris sont finalement prêt pour faire du rêve de Srila Prabhupada une réalité. “Donc Paris est une ville très importante dans le monde” dit le fondateur en Août 1973. “Travaillez avec un fort enthousiasme et rendez Krishna plus proéminent que Napoléon et la Tour Eiffel…”